GOETZ Henri

Né en 1909 à New York, Henri Goetz est un inventeur infatiguable qui n’a cessé de mettre au point toutes sortes de techniques dont l’art de la gravure a bénéficié. Américain d’origine, il sera naturalisé français en 1949.

Image Henri Goetz

Il reçoit une formation d'ingénieur électricien à Harvard et à Boston avant de s'aventurer dans la voie artistique à Paris cette fois, aux Académies Jullian, à la Grande Chaumière et dans l'atelier d'Amédée Ozenfant. Goetz fait preuve d'indéniables qualités de portraitiste qui lui permettent de s'intégrer très rapidement au milieu des artistes de Montparnasse. Là, il rencontre Hartung, Picabia, Eluard et Breton et il abandonne l'art figuratif pour adhérer étroitement au surréalisme.

Ce mouvement qui prône la liberté subjective convient pleinement à la personnalité de Goetz qui ignore encore que ses possibilités artistiques se situent davantage sur le terrain de l'abstraction. Il le découvrira grâce à l'artiste Christine Boumeester qu'il épouse en 1935 ; c'est elle qui l'initiera à tous les secrets de l'estampe. Pointe sèche, burin, eau-forte, aquatinte seront désormais ses techniques de prédilection, et c'est en alchimiste de la couleur qu'il imposera bientôt sa marque, comme en témoigne sa première exposition personnelle à Paris, en 1937, à la galerie Van Leer. Avide d'échanges et de découvertes, Goetz crée une académie et y enseigne l'art de la gravure parce que rien n'est plus enrichissant à ses yeux que le dialogue avec les jeunes.

Il s'initie à la gravure dès 1940, qu'il enrichira, devenu maître de cet art, de nouveaux procédés tel le sa plus célèbre gravure dite au Carborundum – une sorte de peinture réalisée à l'aide de poudres qui donnaient une plaque en relief –, a révolutionné les pratiques conventionnelles en supprimant le travail en creux. Ce sont encore d'autres procédés de collage, d'impression ou de fixation des pastels, par exemple, qu'il a élaborés dans le secret de son atelier, passionné par les multiples manipulations qu'il faisait subir aux matériaux les plus divers Henri Goetz illustrera de célèbres ouvrages.

Image Henri Goetz
Image Henri Goetz

Pendant la guerre, ayant trouvé refuge sur la Côte d'Azur, il établit sa résidence d'été à Villefranche-sur-Mer. Enseignant aux écoles d'art américaines de Fontainebleau, Henri Goetz développe une œuvre singulière dans la familiarité de l'abstraction lyrique reposant sur des formes simples réparties avec une étonnante liberté dans des compositions grouillantes de vie. Son œuvre s'applique, comme il aimait le dire, à « modifier notre état d'esprit, notre manière d'agir, notre attitude en face de la réalité ».

 

Après la mort de sa femme en 1971, Goetz répond à la solitude par un travail de plus en plus acharné. Homme fier et d'une grande pudeur, il poursuit sa route jusqu'aux jours cruels de la maladie à laquelle il décide lui-même de mettre un terme.

 

Il est mort à Nice, en 1989.

Œuvre bientôt disponible

Aucun article

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône