DE SAINT PHALLE Niki

Née en 1930 à Neuilly-sur-Seine, Niki de Saint Phalle, est une artiste plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films franco-américaine. Elle est l’une des artistes les plus marquantes du XXème siècle avec des œuvres riches et complexes situées entre le néo-dadaïsme et le nouveau réalisme.

portrait Niki Saint Phalle

Niki de Saint Phalle débute sa carrière comme mannequin et comédienne. À la suite d’un krach boursier, sa famille s’installe à New York en 1933 et revient en France en 1951. N’ayant suivi aucun enseignement artistique académique, elle commence à peindre de manière autodidacte en 1952 et réalise ses premiers assemblages en 1956.

En 1961, elle devient membre de groupe des Nouveaux Réalistes avec Gérard Deschamps, César, Mimmo Rotella, Christo et Yves Klein. Elle se révèle au grand public en 1961 avec les « Tirs », installations durant lesquelles les spectateurs tirent sur des poches de couleurs qui éclatent en éclaboussant des assemblages de plâtre. Cette nouvelle manière de peindre la lance sur la scène artistique mondiale. À travers cette performance artistique, ces « Tirs » sont la représentation d’une violence matérialisée. Fortement perturbée par un père incestueux, les « Tirs » sont alors un moyen d’extérioriser ses démons intérieurs.

Image Niki de Saint Phalle

​A côté de ça, Niki créé un très grand nombre de sculptures monumentales avec lesquelles elle explore la représentation artistique du rôle de la femme et réalise des poupées grandeur nature intitulées « Nanas », femmes plantureuses et colorées en polyester, grillage et papier mâché.

Certaines ont été réalisées sur sa propre initiative et avec ses deniers personnels comme celle du Jardin des tarots en Toscane, ou du Queen Califia’s Magical Circle, dans le parc de Kit Carson à Escondido, dans la ville de Escondido, (Californie).

D’autres sculptures ont été commandées par des États, ou des régions. Notamment en Israël à Jérusalem, la municipalité lui a commandé en 1971 un monstre pour enfants, Le Golem, inauguré en 1972 dans le parc Rabinovitch, qui porte désormais le nom familier de The Monster Park. En 1994, la Jerusalem Foundation lui passe une deuxième commande pour le Zoo biblique de Jérusalem. Niki produit un ensemble de sculptures d’animaux intitulé L’Arche de Noé qu’elle termine en 1998. En 1987 François Mitterrand lui a commandé la fontaine du Château Chinon.

Image Niki de Saint Phalle

A l’occasion de l’Expo 2000, elle transforme l’intérieur d’une grotte du Grand Jardin de Herrenhäuser de Hanovre en une véritable œuvre d’art. Elle décède en 2002 à la Jolla (Etat-Unis) des suites d’une maladie respiratoire liée aux vapeurs toxiques inhalées durant la préparation de ses œuvres.

 

Niki de Saint Phalle laisse derrière elle une œuvre immense dont elle a fait de généreuses donations en particulier au Sprengel Museum Hannover et au musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice.

L'œuvre disponible

Aucun article

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône