SCHNEIDER Gérard

Né à Sainte-Croix (Suisse) en 1896, Gérard Schneider est un peintre d'origine suisse, naturalisé français en 1948, de la nouvelle École de Paris, appartenant au courant de l'abstraction lyrique.

Gérard Schneider grandit dans le canton de Vaud, en Suisse, et passe son enfance à Neuchâtel, où il fait ses études. En février 1916, il se rend à Paris et fréquente l'École nationale des arts décoratifs où il sera encouragé à poursuivre par son professeur Paul Renouard. En 1918, il intègre l'École nationale des beaux-arts dans l’atelier de Fernand Cormon – qui fut professeur entre autres de Vincent van Gogh et Henri de Toulouse-Lautrec. Puis retourne à Neuchâtel où il fait sa première exposition individuelle. Il s'installera définitivement à Paris en 1922.

m-schneider.jpg

En 1926, l’exposition du peintre Gérard Schneider se déroule pour la première fois au Salon d’Automne. Son envoi, L’Allée hippique, est remarqué. Il fréquente le milieu musical parisien. Gérard Schneider expose cinq toiles dont Figures dans un jardin au Salon des Surindépendants de 1936.

Après avoir débuté dans l'impressionnisme, et dans l’effervescence de l’immédiat après-guerre, l’art de Gérard Schneider joue un rôle pionnier dans la naissance d’une abstraction nouvelle. Celle-ci prend forme et s’impose dans une Europe en reconstruction. À Paris, le peintre Gérard Schneider et d’autres précurseurs proposent un retour à la radicalité de l’abstraction, l’Abstraction lyrique.

Aux côtés d’artistes comme Jean-Michel Atlan, André Lanskoy, Georges Mathieu et surtout Hans Hartung et Pierre Soulages – avec lesquels il entretient une amitié sincère, Gérard Schneider va très vite voir son œuvre acquérir une dimension internationale. Dès le milieu des années 1940, de grandes expositions regroupant les principaux membres de l’abstraction lyrique vont être organisées à Paris, notamment dans les galeries Lydia Conti et Denise René.

Il est représenté à Paris à la Galerie Louis Carré dès 1950. Puis, de 1955 à 1960, ses œuvres sont exposées à la Kootz Gallery de New York où un contrat d’exclusivité lie l’artiste et le marchand américain Samuel M. Kootz.

Durant les années 1960, il entretient des liens étroits avec le marchand milanais Bruno Lorenzelli qui lui consacre de nombreuses expositions à travers l’Italie. Cette décennie de changements voit la peinture de Gérard Schneider prendre une direction plus colorée, plus libérée, dans laquelle le geste acquiert une dimension définitivement calligraphique.

img.jpg

Les expositions du peintre Gérard Schneider sont toujours aussi nombreuses, comme celles présentées par la galerie Beaubourg à Paris.

Gérard Schneider expose sur plusieurs continents où il sera invité pour les grandes rétrospectives institutionnelles et biennales. Gérard Schneider a continué à peindre jusqu'à sa mort en 1986, à l'âge de 90 ans.

Image Gerard Schneider

Œuvre disponible à la galerie

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône