CALDER Alexander

Alexander Calder est né à Philadelphie (Etats-Unis) en 1898. Il est un sculpteur majeur du mouvement abstrait.

Image Alexander Calder

Manuel depuis très jeune, il étudiera d’abord l’ingénierie mécanique, un parcours d'ingénieur

qui le munira de toutes les clefs pour élaborer des mécanismes pour animer ses sculptures.

En 1923, il décide de se consacrer pleinement à l'art et part étudier le dessin à l’Art Students de New-York. Les quelques traits à main levée représentant des sportifs, des acrobates, des scènes de rue annoncent déjà son style sculptural. En 1926, il fabrique de petits animaux et autres personnages articulés en fil de fer et les anime en mettant en scène un spectacle de cirque miniature (« Le cirque de Calder »).

En 1926, il séjourne à Paris et fréquente l’Académie de la Grande-Chaumière avant de s’y installer en 1929. Il rencontre les artistes emblématiques de la période comme Man Ray, Marcel Duchamp ou encore Joan Miró.

Image Alexander Calder

C'est en admirant les carrés colorés de Piet Mondrian en 1930, véritable révélation pour lui, qu'il les imagine flottant dans l'espace, faisant du mouvement le « matériau » principal de son travail. Il se lance dans l'abstraction géométrique et créé des sculptures en fil de fer mouvantes appelées « mobiles » par Marcel Duchamp.

 

Elles rompent totalement avec les sculptures denses et imposantes de l'époque, ici c'est la légèreté qui prime. C'est le début de l'art cinétique, même si pour Alexander Calder le but n'est pas tant le mouvement mais la recherche de l'équilibre, la symétrie, un silence, une légerté, une subtilité...

A partir de 1933, le succès se fait ressentir pour Alexander Calder, notamment avec la toile « La Fontaine de Mercure » montrée à l'Exposition Universelle en 1937.

En 1952, Calder obtient le grand prix de sculpture de la Biennale de Venise. En 1974, Calder entreprend les séries des « Crags », accrochant des « mobiles » aux angles des « stabiles », et des « Critters », « stabiles » noirs qui semblent les ombres de formes humaines.

Calder, parallèlement, mènera une importante oeuvre sur papier, gravures, lithographies le plus souvent très colorées.

Image Alexander Calder

Le caractère à la fois inventif et poétique de son oeuvre sculpté, son génie à trouver l’union entre abstraction et évocation de la nature, font de Calder l’un des plus grands sculpteurs du XX° siècle.

Alexander Calder est mort à New York en 1976.

Œuvre disponible à la galerie

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône