VAUTIER Ben

Né en 1935 à Naples en Italie, Ben pseudonyme de Benjamin Vautier, est un artiste français contemporain d’origine suisse. L’artiste est affilié au mouvement Fluxus, notamment quand il brouille les frontières entre l’art et la vie, tout en explorant les formes de la spontanéité et de l’aléatoire. Il est célèbre pour ses peintures à base de textes, telles que « L’art est inutile, rentrez chez vous »

portrait.jpg

Il acquiert la notoriété auprès du public dès la fin des années 1960, à travers notamment ses « écritures » déclinées sous divers supports et diverses formes. Faisant partie de l’avant-garde artistique post-moderne, Ben est l’un des principaux fondateurs du groupe Fluxus. Il est un artiste reconnu pour ses performances, installations et écritures.

Ben-etre-libre.jpg
710571_1_m.jpg

Sont ainsi entrés dans son œuvre des univers aussi éloignés du champ artistique que l’ethnisme, l’ego ou la vérité. Ben bénéficie d’une incroyable popularité grâce à ses « écritures » qui allient impertinence et justesse de propos.

Petit-fils de Marc Louis Benjamin Vautier, peintre suisse du XIXe siècle, il s’installe avec sa mère à Nice en 1949. Elle l’engage dans sa librairie qu’il vend en 1950 pour ouvrir une petite boutique (Laboratoire 32) dont il transforme la façade en accumulant des objets et dans laquelle il vend des disques d’occasion. Rapidement, sa boutique devient un lieu de rencontres et d’expositions où se retrouvent les principaux membres de ce qui deviendra l’École de Nice : César, Arman, Martial Raysse... Proche d’Yves Klein et séduit par le Nouveau Réalisme, il est convaincu que « l’art doit être nouveau et apporter un choc ».

En 1965, dans son magasin, il crée une galerie de trois mètres sur trois dans la mezzanine : « Ben doute de tout. » Il y expose Martial Raysse, Albert Chubac, Daniel Biga, Marcel Alocco, Bernar Venet, Serge Maccaferri, Serge III, Sarkis, Robert Filliou, Christian Boltanski, etc.

Il vit et travaille depuis 1975 sur les hauteurs de Nice de Saint-Pancrace. Sa maison est aujourd’hui une curiosité que l’on peut apercevoir accrochée à la colline.

En 1975, le Musée d’art moderne et contemporain du Centre Pompidou achète le magasin de Nice, reconstitué par Ben, et le présente régulièrement avec ses collections.

Les œuvres de Ben sont présentes dans les plus grandes collections privées et publiques du monde, notamment le MoMA de New York, le Walker Art Center de Minneapolis, l’Art Gallery of New South Wales de Sydney, le Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig de Vienne, le MUHKA d’Anvers, le Stedelijk Museum d’Amsterdam, le musée de Solothurn, le musée national d’Art moderne de Paris, le musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice, le M.A.C. de Marseille, le M.A.C. de Lyon.

Les œuvres disponibles à la galerie

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône