ASSE Geneviève

Geneviève Asse est née dans la Morbihan (Vannes) en 1923 de parents éditeurs. Installée dès 1932 à Paris, elle intègre l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs en 1940, mais "n'y apprendra jamais la peinture". Elle puise son inspiration dans l'atmosphère de sa Bretagne natale et plus particulièrement de la presqu'ile de Rhuys dont les paysages l'ont fortement marquée.

Image Genevieve Asse

Pendant la guerre, elle participe aux combats pour la Libération, s’engageant dans les FFI, puis

comme ambulancière ; elle recevra la Croix de guerre. Le peintre Othon Friesz l'introduit dans le groupe de l'Echelle en 1943, année où elle peint ses premières toiles. Asse participe, l’année suivante, au "Salon des moins de trente ans".

Image Genevive Asse

Après la guerre, elle revient à Paris et dessine pour les maisons de tissus Bianchini-Ferrier, Flachard, Paquin. Elle y rencontre de nombreux écrivains et peintres (Poliakoff, Nicolas de Staël, Beckett, etc.). Déjà, son art privilégie la lumière et la couleur, la transparence, cherchant toujours à traduire sa propre relation au monde, déjà elle aime les structures rigoureuses et sobres. Le bleu, sa couleur de prédilection qui la fera reconnaître, est pour Geneviève Asse la couleur de l’espace. Son travail sera remarqué, en 1954, par le collectionneur Jean Bauret qui organise la première exposition de ses œuvres (Galerie Michel Warren, Paris). Elle se situe alors parmi les abstraits.

Une première rétrospective lui sera consacrée, en 1968, au musée des beaux-arts de Reims. Elle illustrera de nombreux écrivains (Y. Bonnefoy, Beckett, Frénaud, André du Bouchet, Ponge, etc.). Geneviève Asse, parallèlement à sa peinture, développe une oeuvre graphique, composant ses gravures à la pointe sèche et au burin, avec une grande économie de trait. Elle travaillera dans le domaine de la tapisserie, du vitrail (Cathédrale de Saint-Dié, sous la direction de Jean Bazaine), de la porcelaine de Sèvres, ouvrant sans cesse l’éventail à son travail.

Exposant au fil du temps dans différentes galeries françaises (La Hune, Claude Bernard, Marwan Hoss, etc.) ou étrangères, son travail est aujourd’hui présent dans de nombreux musées (Rennes, Bron, Caen, Beaubourg, etc.).

Une rétrospective de son oeuvre a été organisée en 1988 par le Musée national d'art moderne (Paris).

Geneviève Asse s'est éteinte le 11 août 2021 à Paris.

Les œuvres disponibles à la galerie

  • Instagram
  • Facebook
  • Noir LinkedIn Icône